Connect with us

Mondial 2018

Nigéria Vs Argentine : Des liens spéciaux entre Ahmed Musa et Lionel Messi, Ahmed Musa « face à l’Argentine… nous devons se…

Published

on

Auteur d’un doublé contre l’Islande, Ahmed Musa s’est révélé à la face du monde durant cette Coupe du monde. A tel point que l’attaquant nigérian a même impressionné en Argentine ! Un honneur que le joueur prend avec le sourire en rappelant ses précédents heureux avec Lionel Messi, la superstar argentine. Rendez-vous pour le match Nigéria – Argentine le mardi 26 juin à 20h.

L’attaquant nigérian, double butteur face à l’Islande le 22 juin 2018 à la Coupe du Monde Russie 2018, Ahmed Musa, promet déjà un match épique face à l’Argentine le mardi 26 juin 2018.
Dans une interview accordée à Fifa.com le 23 juin 2018, il a déclaré ceci : « Je ne pense pas que ce sera trop difficile pour moi de rencontrer l’Argentine, nous savons quels sont les enjeux – nous devons gagner ». Pour l’attaquant, l’équipe du Nigéria ne mérite pas de perdre son premier match face à la Croatie.

« Nous ne méritions pas de perdre le premier match contre la Croatie, mais on savait que si on voulait continuer l’aventure dans cette Coupe du Monde et écrire l’histoire, on devait travailler plus dur. C’est la raison pour laquelle nous avons gagné contre l’Islande », a-t-il déclaré au micron d’Annette Braun, journaliste à Fifa.com.

Des liens spéciaux entre Ahmed Musa et Lionel Messi
Ahmed Musa n’était pas à son premier doublé à la Coupe du Monde. En effet, dans le troisième et dernier match du groupe F de la Coupe du Monde Brésil 2014, l’attaquant nigérian avait inscrit les deux buts de son équipe face à l’Argentine. Des buts inscrits en égalisation du doublé de la star du football Lionel Messi.

Quatre années plus tard, le Nigéria et l’Argentine se retrouvent pour un match qualificatif dans le groupe D pour leur cinquième rencontre en Coupe du Monde. En conférence de presse après le match contre l’Island, l’attaquant nigérian a laissé entendre ceci : «Je me souviens d’une autre fois où j’ai marqué deux buts pour Leicester City, nous jouions à Barcelone et Lionel Messi était là. Peut-être qu’entre nous, c’est le destin… ».

La bonne série d’Ahmed Musa contre Lionel Messi

L’Argentine et le Nigeria vont se retrouver mardi dans un match décisif pour la qualification en huitièmes de finale de la Coupe monde. Auteur d’un doublé contre l’Islande (2-0), Ahmed Musa met en garde l’Albiceleste.

Auteur des deux buts du Nigeria contre l’Islande vendredi (2-0), Ahmed Musa s’est attiré la sympathie des supporters argentins. La victoire des Super Eagles contre l’Islande fait plus ou moins les affaires de l’Albiceleste qui peut conserver une chance de se qualifier pour la phase à élimination directe en cas de victoire mardi contre ces même Nigérians (à condition que l’Islande n’ait pas une plus large victoire contre les Croates déjà qualifiés).

Interrogé à ce sujet, Ahmed Musa ne s’est pas privé pour refroidir les Argentins les plus optimistes. «Chaque fois que je joue contre l’Argentine, ou chaque fois que Messi joue contre moi, je marque. Il y a quatre ans, au Brésil, lorsque Messi jouait contre moi, j’ai marqué deux buts. Quand j’ai été transféré à Leicester City et que nous avons joué contre Barcelone et que Messi était sur le terrain, j’ai marqué deux autres buts, donc je pense que dans le prochain match, tout peut arriver. C’est probable que je marque deux autres buts.»

L’attaquant fait référence à la victoire 3-2 de l’Argentine sur le Nigeria lors d’un match de groupe à Porto Alegre en 2014 où Messi a également inscrit deux buts et à un match amical entre Leicester et Barcelone en 2016 remporté 4-2 par le club catalan. En revanche, en novembre 2017, Musa n’a pas marqué lors de la victoire du Nigeria contre l’Argentine (4-2), mais Lionel Messi n’était pas sur le feuille de match.

Coupe du Monde 2018 : la prestation XXL d’Ahmed Musa avec le Nigéria, passé de l’ombre à la lumière

Auteur d’un doublé et dynamiteur des Super Eagles, Ahmed Musa a été le grand artisan du réveil nigérian face à l’Islande (2-0). Remplaçant lors du premier match, il a ébloui la Volgograd Arena et inscrit son nom au registre des buteurs africains au Mondial.

Pour ce deuxième match des Super Eagles dans cette Coupe du Monde cru 2018, Gernot Rohr faisait évoluer son 4-2-3-1 en 3-5-2 et entrer trois nouveaux joueurs après le match perdu face à la Croatie (0-2). Dans la défense à trois alignée au coup d’envoi, Shehu laissait sa place à Omeruo. Devant, c’est la doublette d’attaquants qui faisait peau neuve. Les Foxes de Leicester étaient mis en avant, puisque Kelechi Iheanacho était aligné aux côtés d’Ahmed Musa, préférés à la paire muette au premier match Odion Ighalo-Alex Iwobi. En quête d’une victoire et d’automatismes, pour ne pas quitter cette Coupe du Monde par la petite porte, Gernot Rohr allait faire confiance à un joueur qui n’avait jamais débuté comme titulaire en préparation !

Ahmed Musa n’avait plus connu la sensation d’un début de match en sélection depuis le 27 mars dernier et une rencontre amicale perdue face à la Serbie (0-2). Depuis lors, le sélectionneur nigérian avait privilégié, lors des matches de préparation pour le Mondial en Russie face à l’Angleterre et la République Tchèque, Odion Ighalo (Changchun Yatain, Chine), aligné seul en pointe, ou accompagné de Victor Moses. Avant la rencontre de cet après-midi, les Super Eagles n’avaient plus remporté la moindre victoire depuis 6 matches, amicaux et officiels confondus. Il fallait une réaction. Dès l’avant-match, l’atmosphère qui régnait à Volgograd laissait pressentir un après-midi spécial pour l’attaquant de 25 ans qui faisait son retour au premier plan.

Musa, dynamiteur des Super Eagles en seconde période
Quand le nom d’Ahmed Musa était scandé par le speaker de l’Arena, les fans des Super Eagles applaudissaient à foison. Mais ils n’étaient pas les seuls à saluer la présence du joueur passé par Venlo, aux Pays-Bas, et qui avait ensuite rejoint le le CSKA Moscou, puis Leicester. Les Russes se rappelaient au bon souvenir du natif de Jos, alors qu’il évoluait encore tout récemment dans leur championnat. Si le premier acte du Nigéria laissait présager une répétition du rendez-vous manqué face à la Croatie, Ahmed Musa se mettait tout de même en évidence. Sa vitesse libérait des espaces, mais s’il naviguait de gauche à droite et combinait bien avec Moses, son absence devant le but réduisait le champ des possibles. Les Super Eagles terminaient le premier acte sans avoir tenté le moindre tir.

Un affront lavé dès l’entame de la seconde période. Alors que le premier acte avait vu les Islandais, très offensifs, poser bien des problèmes à l’arrière-garde nigériane, sans pour autant parvenir à faire trembler les filets, la deuxième période vit le réveil des Super Eagles. Si la première banderille était plantée par Etebo d’entrée de jeu, l’ouverture du score était bel et bien signée Musa ! À la conclusion d’une contre-attaque éclaire, à la retombée d’un centre de Moses, Musa réalisait un enchaînement sublime, contrôle de l’extérieur du pied droit, laissant Sigurdsson dans le brouillard, et frappe puissante qui terminait sous la barre d’Halldórsson ! L’attaquant devenait à cet instant le meilleur buteur de l’histoire de son pays en Coupe du Monde (3) et du côté de l’Argentine, qui espérait une contre-performance islandaise, on commençait à saluer les prouesses de Musa.

Sur les traces d’Asamoah Gyan et Roger Milla
La joie du buteur était contagieuse. Ses partenaires étaient transfigurés. Le Nigéria repartait de l’avant et harcelait une défense islandaise qui avait paru infranchissable aux Argentins. Alors que l’on approchait du dernier quart d’heure, intenable, Ahmed Musa faisait parler la poudre. Profitant d’un petit rebond favorable devant la surface islandaise, il déclenchait une frappe pleine d’effet du pied droit. Gêné par un défenseur, Hannes Halldórsson était pris à contre-pied mais tout heureux d’être sauvé par sa transversale ! Et la minute suivante, celui qui avait été neuf fois buteur en vingt-trois matches avec le CSKA depuis le début de son prêt cet hiver trouvait une nouvelle fois le chemin des filets. Musa déposai Kári Árnason à la course, avant de pénétrer dans la surface avec ses jambes de feu, d’éliminer le gardien adverse et de terminer de près malgré la présence de deux défenseurs sur la ligne !

Dernier buteur du Nigéria dans un Mondial (face à l’Argentine en 2014) et sorti du banc, Ahmed Musa inscrivait son 4e but pour le Nigéria en Coupe du Monde et son nom au registre des meilleurs buteurs africains en Coupe du Monde. Seul Asamoah Gyan (Ghana, 6 buts) et Roger Milla (Cameroun, 5 buts) ont fait mieux pour une sélection africaine. Auteur d’une prestation XXL face à l’Islande, Ahmed Musa a déchaîné les passions au coup de sifflet final, de Lagos à Buenos Aires. En Argentine, le quotidien sportif Olé a remercié Musa pour sa prestation, synonyme d’espoir de qualification de l’Albiceleste. Du côté du média nigérian Supersport, on souligne que « le buteur a marqué son retour dans le onze titulaire avec un doublé en seconde période ! », alors que le site d’information sportive Complete Sports donne la note de 9/10 à l’attaquant, accompagnée de l’argumentaire suivant : « une performance d’homme du match pour l’attaquant qui est désormais le meilleur buteur de l’histoire du Nigeria en Coupe du Monde avec 4 réalisations, après avoir inscrit un doublé au terme d’une prestation enthousiasmante ».

« Pas difficile de marquer contre l’Argentine »
Cette prestation remarquée pourrait bien être le début d’une belle épopée pour le Nigéria et Ahmed Musa. Mais si les Super Eagles veulent voir les huitièmes de finale, et peut-être affronter la France dans un remake du Mondial 2014 au Brésil, ils doivent remporter la « finale » du groupe D face à l’Argentine. Si l’on s’est réjouit du festival Musa au pays des gauchos, cet après-midi, au vu de la crise que traverse actuellement l’Albiceleste, l’Argentine pourrait vite déchanter. Car si l’attaquant se révèle aujourd’hui en Russie, il a déjà fait ses preuves en Coupe du Monde et connait très bien la bande à Léo Messi. Si le Nigéria s’était incliné 3-2 face à l’Argentine lors de la 3e journée de la phase de poule, en 2014 à Porto Alegre, Ahmed Musa s’était ce jour-là offert un doublé.

A l’issue de la rencontre face à l’Islande, l’attaquant a déclaré, sans prétention mais en toute décontraction qu’il « ne (lui) serait pas difficile de marquer face à l’Albiceleste ». Avant de se remémorer de très bons moments à chaque fois qu’il a eu à croiser la route de Lionel Messi. « Quand nous avons affronté l’Argentine au Brésil il y a quatre ans, avec Messi sur le terrain, j’ai pu marquer deux buts, puis lorsque j’évoluais avec Leicester, j’ai affronté Barcelone et Messi a joué aussi et j’ai marqué deux buts de plus. Tout peut arriver et peut-être que je pourrais marquer deux autres buts au prochain match, » a-t-il déclaré en conférence de presse. Epilogue prévu mardi, à partir de 20h, du côté de Saint-Pétersbourg.

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui