CAN 2019 : Quel onze pour les Éléphants en Egypte ?

Championne d’Afrique 2015 soit pour la deuxième fois de son histoire, la Côte d’Ivoire surfe sur courant alternatif ces dernières années. On est bien loin du rouleau compresseur ivoirien qui marchait sur le tout le monde en Afrique. Les récentes campagnes des éléphants ont été très laborieuses. Après leur élimination chaotique lors de la CAN 2017, puis lors des éliminatoires de la Coupe du monde, ils retrouvent des couleurs sous la houlette de Kamara. Blessés, les ivoiriens amenés par des joueurs de classe mondiale visent le titre suprême au pays des pharaons. Mais avec quelle équipe ?

A l’image d’autres sélection en Afrique, la Côte d’Ivoire est annoncée favori à chaque édition. C’est ainsi, car son histoire plaide largement en sa faveur. Qu’ils ne soient plus intouchables comme auparavant n’y change pas grand chose. En Egypte, les protégés de Kamara auront à cœur de faire un parcours remarquable. Ils ont des arguments à faire valoir. Cette équipe probable peut en témoigner.

Exit les anciens… place à la jeunesse dorée..

On a connu une des plus belles surprises de l’histoire de la Coupe d’Afrique avec Kopa Barry, c’est désormais Gbohouo qui sera dans les cages des ivoiriens. Serein, il fait partie des cadres de cette formation.

En charnière centrale, le forfait de Bailly est un véritable casse-tête pour le sélectionneur Kamara. Cependant avec l’effectif pléthorique des ivoiriens, des solutions s’offrent à lui. Kanon qui s’est dernièrement habitué au poste de défenseur central composera la charnière avec Ismaël Traoré qui sort d’une saison correcte avec Angers. Si l’absence de Bailly est un coup dur, les deux hommes peuvent tenir la baraque. Au niveau des flancs on retrouve Bamba et Serge Aurier, que l’on ne présente plus. L’arrière droit, finaliste malheureux de la ligue des champions, aura la CAN pour oublier une saison décevante. Techniquement très au dessus de la moyenne, fort sur ses interventions, Aurier est incontestablement un des éléments phares de cette équipe. Une autre solution existe également en la personne de Wonlo Coulibaly, à savoir si Kamara a confiance en lui, surtout qu’il n’a pas disputé les rencontres de préparation pour le moment.

Lire aussi
Nicolas Pépé lourdement critiqué et comparé à un joueur de 18 ans

En revanche, il n’y a pas grand débat au niveau de l’entre-jeu. On voit mal le technicien se passer de la rigueur et de la hargne de Serey Die ou encore des qualités immenses de Kessié. Le fameux trio sera complété par l’intenable Jean Michael Seri. Malgré sa relégation avec Fulham, Séri est une véritable valeur ajoutée à ce collectif. Son rôle sera capital lors de la CAN.

En attaque, les possibilités sont illimitées. Zaha, Gradel, Pépé, Bony, Kodjia etc clairement c’est un problème de riche qui se présente pour Kamara. Nicolas Pépé, qui sort d’une saison exceptionnelle, est assuré de figurer dans son côté préférentiel. Il aura la lourde tâche de porter cette formation à bout de bras sur le toit de l’Afrique. Dans l’autre côté, ce sera soit l’intenable Zaha qui, par sa qualité de dribble peut débloquer des situations dans les petits espaces soit l’expérimenté Gradel. En revanche, le capitaine toulousain part légèrement favori à ce poste. Sur le front de l’attaque, le retour de Bony offre d’autres alternatives. Très bon dos au but en pointe de fixation, l’ancien de City peut faire très mal dans ses bons jours. Mais Kodjia est un habitué de cette sélection donc un choix difficile en vue pour Kamara.

Lire aussi
Nicolas Pépé devient le premier joueur à dribbler Virgil van Dijk depuis… 50 matches.

Quoi qu’il en soit, avec une formation de cette trempe, les éléphants ont tous les atouts pour briller en Egypte.

Onze probable des éléphants : Gbohouo – Bamba (Wonlo) – Kanon – I.Traoré – Aurier – Kessié – Serey Die – Seri – Pépé – Gradel (Zaha) – Kodja (Bony)

Abonnez-vous à notre chaine Youtube ➔

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link