Cameroun : Samuel Eto’o bientôt Président de la la Fecafoot ?

Après l’annonce de sa retraite dans la nuit du vendredi 6 septembre 2019, plusieurs célébrités du Football ont rendu hommage à Samuel Eto’o. Parmi eux, Jean Paul Akono qui lui a invité en plus des hommages « Papa Eto’o » à diriger la Fecafoot ( Fédération camerounaise de Football ).

Dans un entretien accordé à un média local, le seul entraîneur africain vainqueur des JO ( Sydney 2000) a reconnu que son compatriote qu’il a d’ailleurs entraîné en tant que sélectionneur espoir du Cameroun lors du mémorial sacre en 2000 et chez les Lions Indomptables seniors a eu une très riche carrière. «  Il a eu une très riche carrière. Avoir joué plus de 20 ans au plus haut niveau du football mondial, je crois que c’est tout simplement fantastique. Ce n’est pas évident, et surtout que durant son immense carrière, il a eu peu de blessures.« , a témoigné Akono au micro du média local.

Lire aussi
Athlétisme : Raymond Ekevwo, nouveau roi du sprint africain

Le vibrant hommage de Milito à Samuel Eto’o

Être ancien grand joueur, n’est pas synonyme de grand entraîneur

Interrogé sur la possible reconversion de Samuel Eto’o en tant qu’entraîneur, Jean Paul Akono du haut de son expérience pense qu’avoir une grande carrière en tant que joueur n’est pas suffisant pour réussir sur le banc.  » (…) Il est certainement emballé par cette reconversion sur le banc de touche. Mais, je crois quand même qu’être ancien grand joueur n’est pas synonyme de grand entraîneur. Je ne dis pas que c’est impossible de devenir un entraîneur à succès (…) ».

La déclaration parfaite de Messi après la retraite de Samuel Eto’o

Comme Dogba, Eto’o peut …viser la tête de la Fecafoot

La vision de Samuel Eto’o pour le Foot camerounais est immense, en tant que joueur, il a déjà posé d’innombrables pas témoignant de ce qu’il voudrait voir les choses autrement pour le Foot camerounais. C’est ce qui motive sûrement Jean Paul Akono, répondant à une question à l’orienter vers la tête de la Fecafoot. «  Je pense qu’en-dehors de l’envie de devenir entraîneur, il peut aussi chercher à devenir un dirigeant dans le football. Je crois que, comme Didier Drogba, candidat au porte de président de la fédération ivoirienne de football, Samuel Eto’o peut aussi chercher à briguer la présidence de la Fecafoot pour implémenter sa vision. S’il le faisait déjà en tant que joueur, je crois qu’il peut maintenant mettre personnellement en pratique sa vision pour le bien-être du football camerounais.« , a confié l’ex-sélectionneur des Lions Indomptables aujourd’hui âgé de 67 ans.

Lire aussi
Swansea : André Ayew va rester (officiel)
Abonnez-vous à notre chaine Youtube ➔

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link