Connect with us

Jeux olympiques

Performances des sénégalais aux JO : Rio 2016 pire que Londres 2012 !

Published

on

Contrairement à 2012, la délégation olympique du Sénégal a été moins consistante en 2016. Les 38 ambassadeurs du Sénégal à Londres ont fait mieux que les 22 déplacés à Rio.

Athlétisme : 

A Rio, Amy Sène (lancer du marteau) et Amadou Ndiaye (400 m haies) ont représenté le Sénégal dans leurs disciplines, en tant qu’invités. Comme en 2012, la première n’a pas réussi à se qualifier en finale. Son meilleur lancer à Rio (64,83 mètres) est en deçà de celui de Londres (65,49 mètres). Pour le jeune hurdler, il a été éliminé d’entrée à Rio pour sa première participation olympique.

Lutte : 

Comme à Londres, 2 lutteurs ont combattu pour le Sénégal à Rio.  Isabelle Sambou (-53 kg), finaliste malheureuse pour le bronze en 2012, a été sortie cette fois en demi-finale. Elle a perdu dans la course pour cette médaille, après son repêchage. Pour son compère et invité de la compétition Adama Diatta (-57 kg), il n’a pas fait mieux que Malal Ndiaye en 2012, éliminé en 1/8e de finale.

Natation :

Là également, le Sénégal a présenté 2 nageurs comme en 2012. Awa Ly Ndiaye (F) et Abdou Khadre Mbaye Niane (H), tous dans la catégorie du 50m nage libre, à Rio. La jeune nageuse a été disqualifiée d’entrée, après avoir commis une faute technique, suite à un mouvement juste avant le coup d’envoi de la 4e série. Le second, pourtant vainqueur de sa série, a été éliminé dès le 1er tour avec un temps insuffisant de  23s66.

Basket : 

L’équipe féminine n’était pas présente à Londres. Là-bas, l’équipe olympique de  football (absent de Rio) avait hissé le Sénégal en ¼ de finale. Leurs sœurs du basket ont récolté à Rio 5 défaites en autant de sorties. L’écart des scores sur certains matchs témoignait carrément de la différence de niveau entre nos adversaires : 121-56 contre les Etats-Unis ; 101-64 devant la Chine ; 58-68 face au Canada ; 97-43 devant l’Espagne et 88-95 contre la Serbie.

Judo : 

Hortance Diédhiou tire sa révérence des JO sans médaille. Sa performance de Londres a été meilleure que celle de Rio. En 2012, elle avait atteint le tableau des 8es de finale alors qu’en 2016, elle a été battue d’entrée.

Taekwondo : 

En 2012, Bineta Diédhiou (-57 kg) s’était arrêtée en 1/8e de finale. Cette fois encore, à Rio, le seul représentant sénégalais, en l’occurrence Balla Dièye (-68 kg), a été éliminé à ce stade.

Canoë-Kayak :

A Rio, Jean Pierre Bourhis, seul représentant sénégalais, a été éliminé à l’issue des préliminaires du slalom en canoë.  En 2012, son compatriote Ndiatté Guèye n’avait pas franchi les demi-finales de la course du 200 m sprint en individuel.

Escrime : 

Alexandre Bouzaid, seul sénégalais en lice pour le concours d’escrime à l’épée, a été éliminé d’entrée. A Rio-2016, l’escrimeur sénégalais prenait part à ses deuxièmes JO après Londres-2012 où il avait passé un tour avant de se faire sortir en huitièmes de finale.

Pour rappel, le financement de la délégation olympique du Sénégal est passé du simple au double à Rio. A Londres 2012, l’Etat avait injecté 400 millions F Cfa contre 800 millions pour les derniers JO tenus du 5 au 21 août au Brésil.

Source: www.wiwsport.com

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui