Connect with us

Le FC Séville joue un jeu très burlesque avec le portier international des Lions indomptables du Cameroun Fabrice Ondoa.  En difficulté avec le club malgré son titre de champion d’Afrique où il a brillé de milles feux avec le Cameroun, Ondoa avait des opportunités en début du mercato.  Le portier de 21ans avait reçu des offres moins négligeables de certaines écuries mais n’a plus donné suite puisque Séville qui ne lui faisait pas confiance, l’a miraculeusement convaincu de rester.

Le club lève rapidement l’option d’achat qu’il avait négociée avec Tarragone et officialise son quatrième gardien qu’il n’a joué qu’un seul match avec la réserve du club tout en le rassurant de plus de temps de jeu. Fabrice Ondoa saute sur l’opportunité et s’est fait absolument piéger.

 

Depuis le 11 mai dernier, date de sa nouvelle signature, le Camerounais vit un cauchemar.  Une véritable misère au sein du club andalou qui pour l’instant ne tient pas parole.  Depuis sa nouvelle signature, le gardien formé au FC Barcelone malgré ses prestations excellentes en sélections avec le Cameroun, n’a livré jusque là, aucun match avec le FC Séville, même pas en réserve alors qu’il avait l’assurance avant de rempiler.

 

Du vrai désordre !  J’envie de dire, de la mésestime, de l’irrévérence voir du dédain à l’infinie. Le FC Séville joue à un jeu très audacieux et très hardi. C’est évident qu’il l’a gardé pour tous sauf jouer au football avec l’un de ses effectifs. Le club Andalou conscient que « l’Araignée noire » a une bonne valeur après son titre de champion d’Afrique et gardien numéro 1 de sa sélection, a sans aucun doute voulu le garder afin de le revendre à un prix onéreux plus tard sur le marché de transfert. Le piège qu’ils ont peut-être négligé est si Ondoa manque de temps de jeu, sa valeur sur le marché chutera.

C’est impensable la situation que vit le gardien numéro 1 de la sélection camerounaise devant André Onana. Très grave pour un sportif de haut niveau qui s’entraine juste sans se mesurer à ses adversaires. Depuis mai 2017, date de sa nouvelle signature, Ondoa n’a plus joué avec la formation andalouse. A 21 ans, il devrait plutôt connaitre le succès et surtout le sourire pour ne pas sentir du dégoût. Mais avec cette situation puée, Ondoa doit avoir un mental fort afin de rester au plus haut niveau.

Nul doute, le garçon a un mental hors du commun. Malgré sa vilaine situation, il ne fléchit pas et sort presque toujours sa grande classe une fois en sélection. Il sera juste pour lui, de relancer  ses prétendants en hiver. Nantes était intéressé par son profil et le chroniqueur se demande si la formation entrainée par Claudio Ranieri sera toujours prête à passer à l’offensive malgré sa nouvelle signature avec le FC Séville ?

Directeur de Publication à Afrique Sports

Advertisement

Les + lus aujourd'hui