Connect with us

Football

Franck Kessié, l’homme qui ne s’arrête jamais de courir

Published

on

Arrivé à Milan cet été après une énorme première saison à Bergame, Franck Kessié, 21 ans, va retrouver sa « Dea » comme il l’avait quittée : dans la peau d’un titulaire indiscutable. Malgré un début de saison diesel, l’Ivoirien est le troisième milieu de terrain d’Europe à avoir joué le plus de matchs cette saison.

 

Sur les coups de 18h au Stadio Atleti Azzurri d’Italia ce dimanche, Franck Kessié va croiser pas mal de visages qui lui sont familiers. Des intendants du club aux stadiers, en passant par les tifosi, l’international ivoirien n’a probablement pas oublié grand-chose du contexte bergamasque. Et pour cause, l’an passé, Kessié a été l’un des grands messieurs du retour de l’Atalanta en Europe vingt-six ans après. Chipé par l’ogre milanais, avec son infortuné compagnon de route Andrea Conti, Kessié a bien malgré lui changé de dimension. À l’image de la saison des Rossoneri, celle du jeune homme de 21 ans a été faite de hauts et de bas.

Taulier (presque) malgré lui

En cette fin décembre 2017, l’Atalanta vient de climatiser San Siro et offrir un Noël bien pourri aux hommes de Gattuso. Le coach du Milan cherche alors encore comment soigner un club qu’il a connu pimpant. Critiqué à l’instar des autres joueurs, Kessié est dans le dur, mais peut compter sur le soutien indéfectible de son ancien coach et gourou. En conférence de presse d’après-match, Gian Piero Gasperini donne le ton : « Vous ne voulez plus de Franck Kessié à Milan ? Je le reprends quand vous voulez. Pour nous, il était ultra-important. Il est encore jeune et a une telle marge de progression… Ce n’est pas à lui d’être la locomotive de ce groupe.  » Mais ce Milan en crise n’a pas le choix, et comment peut-il en être autrement lorsque le nom de l’intéressé est sans cesse coché sur la feuille de match ? Sachant que son abattage physique est essentiel pour laisser aux trois attaquants milanais une liberté offensive, et que Biglia est fragile, Kessié s’est imposé naturellement dans le onze de Montella, puis dans celui de Gattuso. Depuis le début de la saison, il a joué 52 matchs avec le Milan toutes compétitions confondues. Même un de plus que le dernier rempart Gigio Donnarumma, ce qui en fait au passage le troisième milieu de terrain d’Europe à avoir disputé le plus de rencontres sur le pré cette saison. Plutôt intensif, comme apprentissage.

Renaissance sous Gattuso

 Pas avare d’efforts, l’élève Kessié n’en garde pas moins son petit caractère. Et lorsqu’on lui demande ce qu’il pense de son ancien professeur Vicenzo Montella, l’élève est sévère : « Gattuso nous fait travailler plus. Avec Montella, on ne travaillait pas beaucoup, c’est totalement différent avec Gattuso. Le vestiaire est comme une famille. » Il faut dire qu’avec Gattuso, le jeune Kessié trouve un meneur d’hommes qui lui correspond beaucoup, lequel ne tarit pas d’éloges sur son protégé : « Kessié est tellement meilleur que je ne l’étais ! Tout simplement parce qu’il a 7 ou 8 buts dans les jambes par saison » , « Kessié est un animal : il peut jouer pendant trois jours  » … Des petites phrases qui traduisent la meilleure deuxième partie de saison du natif de Ouaragahio. Face à son ancien club, Kessié a l’occasion de montrer tous ses progrès. Et ne comptez pas sur lui pour épargner ses anciens coéquipiers.

Source : Sofoot

Directeur de Publication à Afrique Sports

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui