Connect with us

Mondial 2018

LES «COIFFEURS» RONGENT LEUR FREIN…

Published

on

Keita Diao Baldé

Aliou Cissé ne devrait pas apporter de grands changements par rapport à l’équipe alignée lors des deux premiers matchs contre la Pologne (2-1) et le Japon (2-2). Mais avec certaines absences notées face aux Nippons, il n’est pas exclu que le sélectionneur donne une chance aux occupants du banc.

C’est entre certitudes et incertitudes que Aliou Cissé va préparer le match décisif contre la Colombie, prévu ce jeudi et comptant pour la dernière des matchs du Groupe H. Avec comme enjeu la qualification aux 8es de finale du Mondial russe. Certitudes d’abord par rapport au choix des hommes en défense, avec le quatuor Wagué-Koulibaly-Sané-Sabaly qui a fonctionné à merveille. Certitu­des aussi au milieu du terrain où la paire de récupérateurs Gana Guèye-Alfred Ndiaye a assuré. Et enfin en attaque avec le trio offensif Mané-Niang-Sarr qui semble indéboulonnable.

Par contre, certaines incertitudes subsistent rapport au système de jeu à mettre en place contre les Cafeteros. Et celui mis en place face aux Polonais, le 4-4-2, a fini de convaincre nombre d’observateurs par son efficacité et son équilibre. Les Polonais ne diront pas le contraire.

Avec ou sans Khadim Ndiaye ?

Malheureusement contre les Japonais, le sélectionneur n’a pas eu la même réussite avec son retour au 4-3-3 avec au bout un nul qui «diffère» la qualif’ au second tour de la bande à Sadio Mané. Du coup, Aliou Cissé a assez d’éléments d’appréciation pour aborder la rencontre cruciale contre les Colombiens de la meilleure des manières. Et en s’appuyant sur la vérité tactique qui dit «on ne change pas un système qui gagne», le coach des Lions devrait revenir à son 4-4-2 fétiche où maintenir le 4-3-3. Avec de nouveaux hommes ? Pas évident par rapport au Onze de départ, mais il n’est pas aussi évident que des remplaçants bousculent les certitudes actuelles du coach. A l’image de Diao Baldé Keïta qui a des fourmis dans les jambes. Et aussi de Diafra Sakho qui pourrait profiter des «absences» de Mame Biram Diouf pour lui chiper sa place à la pointe de l’attaque.

Entré en cours de jeu contre la Pologne et le Japon, Cheikhou Kouyaté piaffe d’impatience à l’idée de retrouver sa place de titulaire et son brassard qui a échoué sur le bras de Sadio Mané. Idem en défense avec Lamine Gassama «effacé» par le jeune Moussa Wagué au poste de latéral droit.

Enfin, la grosse interrogation concerne Khadim Ndiaye. Auteur d’une boulette sur le 2e but suite à une sortie inopportune, le portier des Lions pourrait être une équation pour Aliou Cissé, surtout par rapport à son état psychologique actuel. Est-ce risqué de le reconduire contre la Colombie ? Faudrait-il le ménager en lançant dans le bain son concurrent direct Abdoulaye Diallo ? Des questions auxquelles seul Aliou Cissé peut apporter des éléments de réponse.

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui