Vidéo: Abidal, « Messi et les autres me voyaient comme un cadavre » !

 

Après son diagnostic de cancer du foie en 2011, Eric Abidal a essayé de garder ses coéquipiers heureux à Barcelone, mais a révélé combien les choses étaient difficiles pour tous ses amis.

L’international français a admis que c’était la douleur la plus extrême qu’il ait jamais ressentie dans sa vie quand il a été mis à l’écart à cause de la maladie. Certains de ses coéquipiers lui ont même demandé d’éviter d’envoyer des vidéos d’encouragement, car ils étaient contrariés de voir Abidal souffrir.

«C’est une douleur dont je me souviendrai pour la vie, c’était insupportable, comme un couteau ouvert», a-t-il raconté dans une partie de l’ombre sur Canal +. «Quand le docteur m’a dit que j’aurais besoin d’une intervention chirurgicale, j’étais heureux, c’était une douleur que je ne souhaitais à personne. J’étais très mince et avant un match, j’ai fait une vidéo à envoyer aux joueurs pour encourager et envoyer du soutien. Sais-tu ce que Messi m’a dit, ne nous envoie plus des choses comme ça parce que ça nous fait mal, je ne l’ai pas vu comme ça, j’ai essayé de les encourager mais ils m’ont dit qu’ils me voyaient comme un cadavre . »

Cependant, quand les visiteurs sont arrivés à l’hôpital pour essayer d’élever le moral d’Abidal, il a admis que c’était difficile pour lui-même.

«Quand Thierry [Henry] est venu me voir à l’hôpital, j’ai pleuré comme un enfant», admet l’ancien lyonnais. «Je ne voulais pas qu’il me voie comme ça, mais j’aimais qu’il vienne me voir. «

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *