kessier
dans , , ,

CAN 2023 : Les joueurs du Cameroun se moquent de la Côte d’Ivoire

Par

le


Entre le Cameroun et la Côte d’Ivoire, la rivalité ne connaît pas de répit dans cette CAN 2023. Les « Lions Indomptables » n’ont pas manqué de charrier leur rival après leur qualification. L’équipe de Rigobert Song en a pourtant bavé face à la Gambie.

Ce match a été marqué par des rebondissements spectaculaires. Rigobert Song a pris une décision audacieuse en reléguant André Onana sur le banc, suite à sa performance décevante lors du dernier match. Cependant, les Lions Indomptables ont déçu au cours de la première période, laissant la Gambie dicter le rythme. Barrow et Jallow ont posé d’énormes problèmes à la défense camerounaise, manquant de peu l’ouverture du score. Grâce à une intervention décisive d’Ondoa, le Cameroun est parvenu à atteindre la pause avec un score nul de 0-0.

Le Cameroun a tremblé jusqu’au bout

Le tournant du match s’est produit au retour des vestiaires, avec une transformation remarquable de l’équipe camerounaise qui a produit un football beaucoup plus captivant. Nkoudou a rapidement trouvé la barre (49e), annonçant une période intense. Toko-Ekambi a finalement délivré son équipe en marquant de la tête et en donnant l’avantage aux siens. Cependant, malgré cette avance, le Cameroun a montré des signes de fragilité, illustrant ses problèmes persistants.

Cameroun

La Gambie a réagi rapidement en multipliant les attaques, déterminée à remporter la victoire qui lui assurerait la qualification. Les Gambiens ont été récompensés de leurs efforts lorsque Ablie Jallow a égalisé (72e), intensifiant la pression sur le Cameroun. La fin de match a été chaotique, avec Toko Ekambi manquant de peu une opportunité en contre (75e).

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

La Gambie a pris l’avantage en marquant à la 87e minute, plongeant le Cameroun dans la déception. Cependant, l’action suivante a été encore plus incroyable, avec le défenseur gambien Gomez marquant contre son camp (2-2, 88e). Le scénario improbable s’est poursuivi avec le but victorieux de Wooh dans le temps additionnel (3-2, 90e), qualifiant finalement le Cameroun pour les 8es de finale. La tentative de but de la main de Sanneh (90e+6) n’a rien changé au dénouement.

Le Cameroun peut fêter….

En remportant de justesse ce match contre la Gambie (2-3), les Camerounais ont terminé à la deuxième place du groupe C mardi, leur permettant ainsi d’accéder aux huitièmes de finale de la CAN 2023. Alors qu’un match nul aurait éliminé les Lions Indomptables et qualifié la Côte d’Ivoire, les Camerounais n’ont pas manqué l’occasion de taquiner les Éléphants, toujours « en salle d’attente ».

Après leur victoire à Bouaké, les troupes camerounaises, menées par Olivier Kemen, ont célébré leur succès en entonnant le refrain bien connu : « Ils sont où ? Ils sont où ? Cherche-les, cherche-les ! », une vidéo largement partagée sur le réseau social X. Cette provocation fait référence évidemment aux joueurs ivoiriens. Si cette taquinerie peut s’expliquer par la rivalité historique entre les deux pays, d’autres éléments entrent en jeu.

En effet, des incidents survenus mardi ont contribué à intensifier la rivalité entre les deux nations. Les nombreux supporters ivoiriens présents au Stade de la Paix ont longtemps affiché leur soutien ostensible à la Gambie, espérant surtout un match nul qui aurait qualifié leur équipe. L’intense taquinerie d’Olivier Kemen et de ses coéquipiers envers les joueurs ivoiriens dans le vestiaire peut être expliquée par les événements survenus au moment de la célébration de leurs buts. Au lieu d’être accueillis par les acclamations des supporters locaux, ils ont été confrontés à des jets de bouteilles provenant des fans des Éléphants. Une scène regrettable, sans aucun doute.

Quoi qu’il en soit, pour l’équipe dirigée par Rigobert Song, l’aventure se poursuit, et c’est avec une grande détermination que les Lions Indomptables abordent leur huitième de finale contre les Super Eagles du Nigeria ce samedi.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *