sen 2
dans , ,

Eliminé de la CAN 2023 en huitièmes, du nouveau pour le Sénégal

Par

le


L’équipe nationale du Sénégal devra très vite se remobiliser. Sorti de la CAN 2023 par la Côte d’Ivoire, les hommes de Aliou Cissé vont rapidement faire face à de nouveaux défis de taille.

Dans le sillage de leur sortie décevante en huitièmes de finale de la 34e édition de la CAN, l’équipe nationale du Sénégal, menée par la star mondiale Sadio Mané, s’apprête à relever le défi d’une année 2024 exigeante et cruciale. Après cette désillusion, les Lions ne peuvent se permettre de relâcher la pression et se préparent à rebondir avec force.

Le Sénégal face à de nouveaux défis

Selon des informations rapportées par Record, les Lions du Sénégal auront un agenda chargé en 2024, comprenant pas moins de 8 matchs cruciaux dans le cadre des qualifications pour la CAN 2025, qui se tiendra au Maroc, ainsi que pour la Coupe du Monde 2026, co-organisée par le Mexique, les États-Unis et le Canada.

Sénégal

Les premiers pas dans cette quête pour les qualifications aux compétitions continentales débuteront dès le mois de septembre de cette année pour l’équipe sénégalaise. Deux journées sont prévues pour ce mois-ci, suivies en octobre par les 3e et 4e journées de qualifications. Le dernier tour de ces qualifications cruciales se tiendra du 11 au 19 novembre 2024, où chaque match sera d’une importance capitale pour la sélection nationale.

Emerse Fae doit-il continuer à la tête des Eléphants de la Côte d’Ivoire ?

Mais ce n’est pas tout pour les Lions du Sénégal. Ils se lanceront également dans la course à la qualification pour la prochaine Coupe du Monde. Leur parcours les opposera à la République Démocratique du Congo lors d’un match à domicile, avant de se rendre en Mauritanie pour les 3e et 4e journées, prévues respectivement les 3 et 11 juin prochains. Chaque match de cette campagne sera crucial pour l’équipe sénégalaise qui aspire à se qualifier pour le tournoi mondial.

En plus de ces matchs officiels, un neuvième rendez-vous s’ajoute à leur programme déjà chargé. Le journal sportif a en effet révélé que le Sénégal est à la recherche d’un adversaire pour un match amical lors de la prochaine fenêtre FIFA, du 18 au 26 mars. Cette rencontre amicale pourrait être une occasion précieuse pour l’équipe de peaufiner sa stratégie et de tester de nouveaux schémas tactiques avant les échéances cruciales qui les attendent. Un travail énorme qui attend ainsi Aliou Cissé et son staff, lesquels sont plus proches de continuer l’aventure que d’un départ.

Aliou Cissé toujours à la tête du Sénégal ?

Sénégal

En effet, le président de la fédération sénégalaise de football semble prêt à garder le technicien sénégalais. « Nous échangeons constamment avec Aliou Cissé. C’est une pratique courante, c’est notre mode de fonctionnement. Aliou et moi, nous sommes ensemble depuis 2011, ce n’est pas récent. La fédération lui a accordé sa confiance très tôt. Nous continuons à discuter avant et après les matchs. Après ce match-là également, nous avons échangé. Nous avons discuté de choses que nous ne pouvons pas divulguer ici. Comme toujours, ce ne sont pas sur ces discussions que nous prenons des décisions quelconques », a-t-il révélé.

De plus, Augustin Senghor semble soutenir son entraîneur ainsi que son équipe. « Après la phase de groupe, nous étions considérés comme la meilleure équipe, nous étions célébrés partout. Notre entraîneur a été désigné par le monde entier comme le meilleur de la phase de poules. Et en un match, tout a basculé. De héros, nous sommes devenus des déceptions », constate-t-il.

Selon lui donc, « il est important de garder la tête froide, de prendre du recul, d’analyser lucidement. J’insiste sur ce point, car c’est crucial. Tout ce qui a été accompli n’est pas le fruit du hasard. Les qualités des joueurs, des entraîneurs et des dirigeants ne disparaissent pas du jour au lendemain ».

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *