Connect with us

Foot Africain

Alex Song révèle à quel point sa situation à Rubin Kazan était dramatique

Published

on

Après un joli prêt avec West Ham, Song a été vendu gratuitement à Rubin Kazan, du côté russe. Le milieu Camerounais  a été l’un des nombreux grands noms à signer pour le club russe. Malheureusement pour Song, ces promesses ne sont rien de plus qu’une bouffée d’air chaud au début d’un sortilège de cauchemar.

Dans une interview récente, Song a révélé à quel point la situation en Russie était devenue désespérée, après avoir été forcé de vivre sur le terrain d’entraînement du club après avoir passé six mois dans un hôtel.

«Je passais mon temps assis dans ma chambre et je n’allais même jamais allumer la lumière quand j’étais dedans. Je me suis assis avec mon ordinateur, pas de télévision, rien, parce que je ne comprenais aucune télévision russe, a-t-il déclaré au Telegraph. Toute ma vie n’était qu’un ordinateur et un téléphone, et ce n’est pas sain. Je ne sais pas pourquoi je n’ai pas allumé les lumières. Ils ont travaillé, mais je suppose que je me sentais mal et que j’étais seul ».

Cela semble absolument désastreux. Song avait promis une maison mais ne s’est jamais concrétisé.  Les choses ne firent qu’empirer pour Song aussi, puisqu’il fut exclu de la première équipe et n’a plus été payé.

«Ne pas avoir d’argent entrant, cela a été très difficile. Toutes ces personnes travaillaient pour moi et m’aidaient, et je n’avais aucun revenu à moi », a-t-il ajouté.

La FIFA est finalement intervenue et Song a été payé avant de rejoindre le club suisse du FC Sion, où il a commencé à retrouver ses marques.

«J’ai pratiquement perdu une année de ma carrière à Kazan. Maintenant, je commence les jeux et je suis heureux à nouveau. « 

Alors que cette période de deux ans ne peut être qualifiée que d’épouvantable, il est bon de voir que Song profite à nouveau de son football. Aucun footballeur ne devrait subir ce qu’il a subi pendant son séjour en Russie.

Journaliste reporter Sportif béninois, spécialisé dans le sport africain, j’ai un gros faible pour Samuel Eto’o, Didier Drogba, Jay Jay Okocha et Caster Semenya.

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui