Connect with us

Foot Africain

CAN 2019 : Le Sénégal s’impose sans forcer et reprend les commandes du Groupe A !

Published

on

Il n’avait plus connu les joies d’une victoire depuis la coupe du monde face à la Pologne, le Sénégal reprend le sens de la marche en s’imposant face au Soudan. Dans un stade Leopold Sedar Senghor plein à craquer, les lions de la Teranga n’ont trop forcer leur talent pour faire la différence. Le break dès le premier acte, les poulains d’Aliou Cissé ont fait honeur à leur statut et reprennent donc les commandes du groupe A. 

Après la victoire du Madagascar face à la Guinée Equatoriale un peu plutôt dans la journée, le Sénégal n’avait plus le choix. La victoire était impérative d’autant plus qu’il joue à domicile. Après un premier round d’observation, les lions ont vite appuyé sur l’accélérateur. C’est Pape Abdou Cissé qui honorait ce soir sa première sélection en équipe nationale qui a montré la voix aux siens. Le longiligne défenseur d’Olympiacos profitait d’une erreur du gardien adverse pour ouvrir la marque (17′ 1-0). Les visiteurs n’ont même pas eu le temps de se replacer que Sadio Mané offrait la balle à Idrissa Gueye (18′ 2-0). Les soudanais en manque total d’inspiration offensive vont à nouveau se faire punir quelques minutes après le retour des vestiaires. Une frappe détournée de Mbaye Niang allait davantage corser l’addition.

Une soirée de grandes premières 

Pape Abou Cissé se souviendra longtemps de ce match. Lui qui profitait justement des forfaits combinés de Koulibaly et Salif Sané ne pouvait pas rêver de meilleur baptême de feu. Le jeune défenseur a été impérial dans l’axe aux côtés du capitaine Cheikhou Kouyaté. Il a remporté la quasi totalité de ses duels et ses interventions ont été très propre. Cissé a brillé par sa qualité de relance, son activité incessante et son but est venu récompensé son intelligence de jeu. A l’image de Pape Abou Cissé, Racine Coly jouait également son premier match avec les lions. Le défenseur de l’OGC Nice qui a remplacé numériquement Lamine Gassama a bien géré son couloir. Si défensivement il a été très solide, on ne peut pas en dire autant offensivement. Il devra notamment travailler sa qualité de centre qui aurait pu être bénéfique pour les lions. Deuxième buteur de la rencontre, Idrissa Gana Gueye n’a finalement pas pu terminer la rencontre. Le joueur d’Everton a été contraint de céder sa place juste avant la pause. Pressenti pour débuter la rencontre, Sidy Sarr ne rentera dans la partie qu’après la sortie de Gueye.

La liste des blessés qui s’allonge

La seule sortie sur blessure d’Idrissa Gueye a été le seul point noir de la soirée. Aliou Cissé devra encore se passer d’un cadre après les forfaits de Gassama, Koulibaly et Sané. Le technicien sénégalais peut néanmoins se rassurer. La profondeur de son banc devrait à priori lui permettre de gérer tranquillement la manche retour ce Mardi à Khartoum. Le Sénégal reprend rejoint donc Madagascar en tête du groupe A, groupe qu’il domine à la faveur de la différence de buts.

Le football est universel. En Europe comme en Afrique et partout ailleurs dans le monde entier, c'est plus qu'un sport, c'est une religion qui est pleinement vécue et pratiquée par de nombreux jeunes amateurs. Que ce soit sur les rectangles verts des stades européens ou sur les terrains sinueux des campagnes africaines, au bout du compte, il n’y a que le décor qui change mais le spectacle et les émotions que procure le football restent les mêmes. De là même manière où on peut s'émerveiller devant un extérieur du pied de Modric, une tête en lévitation de Ronaldo où une frappe fouettée caressée de Messi, un tiki taka dans une banlieue dakaroise au Sénégal peut également trouver grâce à nos yeux. Et c'est là toute la beauté de ce sport, le meilleur incontestablement. 

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui