Connect with us

Ligue 1

Edouard Mendy : Du chômage à révélation de Ligue 1 cette saison !

Published

on

En France, cette année un gardien est dans la forme de sa vie. Il fait mieux que les références à son poste tels que DeGea, Oblak etc… Il est sénégalais, vous l’aurez compris on parle de Edouard Mendy qui impressionne cette saison. Le gardien sénégalais est entrain de s’imposer à Reims au point de figurer parmi le gratin des meilleurs dans les cages. Ses réflexes hallucinantes, son placement indéfectible et son jeu au pied font de lui un élément clé dans le système des rémois. Edouard est le prototype par excellence du gardien moderne – concept rendu populaire par un certain Guardiola, ses relances sont fascinantes mais pas que. En ce moment, le portier arrête la quasi totalité des situations chaudes auxquelles il est confronté rapportant des points cruciaux surtout pour une formation qui évolue dans le ventre mou du classement du championnat français. Alors comment expliquer un tel retour au premier plan pour quelqu’un qui a presque plaqué le football dans les moments sombres ?

Ses chiffres sont pour le moins époustouflantes. Sur ses douze rencontres auxquelles il a pris part, Mendy a gardé sa cage inviolée à huit reprises. Il s’agit ni plus ni moins du meilleur ratio des cinq grands championnats européens. Ses « clean-sheets » s’ajoutent aux 19 arrêts qu’il a effectués sur les 20 tirs cadrés subis. Des statistiques qui donnent le tournis et qui mettent surtout en lumière son rôle prépondérant dans la situation actuelle de son équipe. Pourtant tout n’a pas été facile pour le sénégalais.

Un parcours tumultueux avant la lumière…

S’il y’a une personne qui est à l’origine de cette montée fulgurante du portier – en dehors de son talent bien entendu, ce serait Marcelo Bielsia qui l’a embauché sous la forme d’un contrat amateur. Avant cela après 6 ans en amateur, il a enchaîné les galères n’ayant trouvé aucun point de rechute. Pire, il est resté un an à glander empêtré dans un chômage terrible où il a failli tout plaquer pour s’adonner à d’autres activités. Edouard affirme avoir touché à un peu de tout notamment le commerce. Une traversée du désert alors que sa femme attendait son premier enfant. Il s’est retrouvé à postuler à Pole Emploi sans jamais abandonner l’idée de réaliser son rêve de devenir pro. C’est l’OM de El Loco qui l’a sorti du gouffre mais il n’évoluait qu’en CFA à l’époque. Il se souvient d’ailleurs des circonstances de son transfert vers le club rémois. « Margarita Louis-Dreyfus voulait vendre, se souvient-il. Je jouais avec la réserve (8 matchs en CFA), on devait me proposer deux ans de contrat. Beaucoup de clubs de L2 s’étaient renseignés, je n’avais pas le temps de réfléchir. Reims était un beau projet. J’ai assez galéré avoue-t-il . Quand je regarde le chemin parcouru, je reviens de loin, mais je sais où je veux aller. » Un parcours tumultueux qui a forgé le carrière de celui qui est devenu également le leader du vestiaire.

Place maintenant à la confirmation en Equipe Nationale…

Depuis maintenant quelques mois, il est international sénégalais. Sollicité à plusieurs reprises par le coach Cissé, la révélation du début de saison en Ligue 1 a répondu favorablement à l’appel du peuple. Le moment ne pouvait pas mieux tomber car le poste de gardien de but est sujet à débat de manière récurrente au pays. Le titulaire Khadim Ndiaye ne fait plus parti des plans du coach, l’heure étant à celle de la jeunesse. En ce moment coach Aliou est dans une dynamique de turnover, en d’autres termes il se cherche. Abdoulaye Diallo qui semble partir avec une légère avance se retrouve souvent sur le banc ces derniers matchs (il s’est blessé dernièrement). Donc naturellement c’est Lys Gomis qui est récompensé pour le moment car c’est le plus ancien des cités hormis Diallo. En revanche, le Sénégal étant qualifié il serait dommage de ne pas essayer de le titulariser lors des deux dernières rencontres face à la Guinée Équatoriale et au Madagascar. Avec sa forme du moment, on se dirige même vers cette alternative. A lui de saisir sa chance quand son heure arrivera.

Edouard est un vrai miraculé car sa réussite du moment cache bien derrière des moments beaucoup moins roses où il a même connu une année de chômage. A force de travail et d’abnégation, il s’est accroché à son rêve ce qu’il fait de lui aujourd’hui un des incontournables dans son domaine en Ligue 1.

Birane BASSOUM

"Certaines personnes pensent que le football est une question de vie ou de mort. Je trouve ça choquant. Je peux vous assurer que c'est bien plus important que ça." Un passionné qui déverse démesurément sur la toile son amour du foot africain, mon terrain de prédilection !

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui