Comment Frank Kessié est devenu le patron de l’entre-jeu des milanais

Elle est bien révolue l’époque où les milanais enchaînaient les déboires aussi bien sur le plan financier que sportif. Quelque chose a indéniablement changé du côté de San Siro. Les changements à outrance dans cette équipe commencent à apporter leur lot de résultats. Pour preuve, cette saison a quelque chose d’inattendu pour les supporters milanais habitués à voir leur formation vaciller dans le ventre mou du classement. Une solide troisième place au nez et à barbe de son ennemi juré l’Inter, symbolisée par un homme Frank Kessié qui fait le plus grand bien à une équipe qui était jusque-là amorphe. L’ivoirien impressionne cette saison dans un profil que son entraîneur veut aussi offensif que défensif.

Le milieu ivoirien à l’endurance folle croule sous les superlatifs. A juste titre. Implication mécanique, efficacité clinique, l’ancien de Bergame impressionne et se plait dans son nouveau rôle de sentinelle.

Une énergie inépuisable…

Les Rossoneri ont pris le pari de faire de l’ivoirien leur machine de guerre essentielle. Maillon central du collectif du légendaire Gattuso, Kessié a réussi à prendre ses marques dans l’entrejeu milanais au point de devenir incontournable. De l’autre côté des Alpes, le milieu de 22 ans étale sa palette technique en Serie A. Insatiable quand il s’agit d’harceler l’adversaire et le faire déjouer, il est devenu une référence à son poste. Pourtant, à ses débuts, l’ivoirien évoluait plus bas dans un rôle plus défensif. Ainsi sa vocation plus défensive que créatrice, s’explique par son début de carrière. En fait, c’est en position de défenseur central qu’il a pris ses marques dans les équipes jeunes au pays. Cette saison, le joueur semble avoir ajouté d’autres cordes à son arc. En effet, Kessié s’offre habituellement quelques dépassements de fonctions pour se retrouver à la conclusion comme ce lob subtil de toute beauté face à Empoli en championnat. Son endurance, son intelligence pour sentir les coups, son avidité dévorante à la récupération, autant de qualités qui expliquent son rôle prépondérant dans ce dispositif.

Son apport ne se limite pas au grattage de ballons. Certes il n’est pas ce regista créateur de jeu posé devant la défense mais l’ancien de Cesena a un apport tout aussi important. De plus, son association avec Bakayoko marche comme sur des roulettes. L’ivoirien abat un travail immense pour libérer l’international français de ses taches défensives ce qui lui permet de mieux se projeter. Un pari osé de la part du coach milanais qui a mis du temps à prendre forme mais crédible et surtout enthousiasmant au vu de la spirale actuelle de la formation milanais. Si le Milan AC se retrouve actuellement sur le podium, Kessié n’y est pas étranger. En toute état de cause, l’ivoirien a réussi à se mettre l’un des publics les plus exigeants dans sa poche. Et ça c’est déjà énorme !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *