Roger Milla démolit Samuel Eto’o !

Décidément, Samuel Eto’o n’est plus en odeur de sainteté avec les anciennes gloires du football camerounais. Après ses démêlés avec l’ancien gardien de but Joseph Antoine Bell, l’attaquant du Qatar Sport a été sévèrement critiqué par Roger Milla.

L’ancien joueur de Monaco, de Saint-Etienne ou de Montpellier, reproche à son jeune frère, son soutien indéfectible au sultan Mbombo Njoya, en lieu et de place de Joseph Antoine Bell, qu’il appelle pourtant « grand-frère », dans la course à l’élection à la présidence de la Fédération camerounaise de football.

 

« Je ne sais pas pourquoi il soutient les Kadji, Mbombo Njoya et autres, je ne sais vraiment pas ce qui se passe dans sa tête pour qu’il s’attaque à son ‘père Jojo’ comme il l’aime l’appeler. J’ai fait passer un message à Samuel Eto’o et j’espère qu’on le lui a transmis. Nous sommes sa famille quel que soit ce qu’il deviendra demain ; même s’il est président de la République demain, on dira qu’il fait partie de la famille du football », a déclaré Milla qui estime que Njoya « n’est pas un homme pour la Fecafoot ». Alors, il n’a pas hésité à mettre en garde la vedette du FC Barcelone des années 2000.

 

« Tant qu’il (Eto’o) n’a pas changé de comportement, de trajectoire, qu’il ne m’appelle plus son père. Au début, il m’écoutait et je ne sais pas s’il vous a dit que je laissais mon boulot à Montpellier pour aller le soutenir à Barcelone et j’ai continué à le soutenir jusqu’à ce qu’il dévie comme il est en train de le faire », a poursuivi “Rodgueur”.

Finalement, Eto’o s’enfonce davantage dans un engrenage infernal, lui qui est déjà sous les feux des critiques depuis son soutien à Paul Biya jusqu’à ses démêlés avec son ex-compagne espagnole, Marián Pineda.

abidjanshow

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *