Connect with us

Foot Africain

Mali : Alassane Plea fait t-il un bon choix ?

Published

on

Il est la solution de la solution de remplacement de Didier Deschamp en attaque mais Alassane Plea est sur un petit nuage depuis des heures. Et pour le cause, l’attaquant français d’origine malienne devrait selon toute vraisemblance honorer sa toute première sélection avec l’équipe nationale A de la France. Une fierté, le rêve de toute une vie mais compte tenu de la richesse que regorgent les champions du monde à son poste, l’ancien niçois est sur le point de commettre une belle erreur. 

Sa convocation, Alassane Plea ne la doit qu’au forfait de dernière minute d’Alexandre Lacazette. L’attaquant d’Arsenal lui-même, malgré son très bon début de saison ne figurait dans la liste des Deschamps, c’est dire l’embarras du choix du sélectionneur français. Arrivé cet été en Allemagne après une brillante saison du côté de l’OGC Nice (16 buts en ligue 1), le joueur de 25 ans impressionne déjà par sa rapidité d’adaptation. Son club est actuellement deuxième de Bundesliga et en seulement 12 matchs, toutes compétitions confondues, Plea a déjà claqué 11 buts et distillé trois passes décisives. Même s’il a été plutôt régulier avec les sélections jeunes de l’équipe de France, Plea ne compte qu’une seule et unique sélection en Espoirs, c’était en Mars 2014.

Quelques minutes qui pourront tout changer 

On se dirige vers la trêve internationale et la France est engagée dans la ligue des nations, une nouvelle compétition biennale instaurée par l’UEFA pour remplacer les matchs amicaux internationaux. Les champions du monde vont donc affronter les Pays-Bas en fin de semaine. Si Alassane Plea joue ce match, il ne sera plus éligible pour porter un jour les couleurs de la sélection malienne. On ne remet nullement en cause le talent de Plea mais on voit difficilement comment il peut se frayer un chemin au sein de l’attaque française car en plus de Giroud qui semble jouir d’une immunité extraordinaire aux yeux de Deschamps, il y’a des joueurs plus talentueux et beaucoup plus expérimentés. On pense notamment aux deux ballon d’origeables que sont Mbappé et Griezmann sans parler de Martial, Dembélé, Lacazette, Koman, Fekir ou encore Florian Thauvin. A l’heure actuelle, la France a le plus beau potentiel offensif du monde donc venir gratter quelques minutes pour disparaître ensuite n’est peut-être pas une bonne idée surtout qu’il a la possibilité de devenir la star incontestée s’il avait décidé de jouer pour les Aigles du Mali.

Le Précédent Munir El Haddadi

Alors qu’il était au sommet de son art et présenté comme l’une des plus belles promesses du football mondial, Munir Mohamed El Haddadi avait tourné le dos à la sélection marocaine pour jouer avec l’Espagne. Il avait déclarer à l’époque : « Jouer avec l’Espagne est un rêve. C’est une décision personnelle que j’ai prise et j’en suis très heureux. ». Il ne jouera que quelques petites minutes avec la Roja avant de disparaître complètement des radars. Le marocain qui n’a plus été appelé par la suite a tout tenté pour changer de nationalité afin de disputer la coupe du monde sans succès. Cette décision à l’époque anodine a complètement bouleversé le cours de sa carrière internationale. Aujourd’hui Munir est encore jeune (23 ans) mais a très peu de chance de rejouer un jour avec l’Espagne car de nouveaux talents ne cessent d’émerger et il ne joue pratiquement plus en club. 

Alassane Plea peut croire en son talent et en sa bonne étoile. Après tout, il y’a quelques mois, personne n’aurait imaginé une telle trajectoire mais le fait est que le joueur s’épanouit en Bundesliga et montre toute sa classe semaine après semaine. Le seul soucis c’est que le talent seul ne suffit pas pour jouer pour Didier Deschamps, d’autres paramètres entrent également en ligne de compte. Quand Giroud est devant dans la hiérarchie de l’attaque alors que Lacazette et Martiel brillent de milles feux dans leurs clubs respectifs, Plea aurait quand même pu réfléchir à deux fois avant de se lancer.

Ghaly Wane

Le football est universel. En Europe comme en Afrique et partout ailleurs dans le monde entier, c'est plus qu'un sport, c'est une religion qui est pleinement vécue et pratiquée par de nombreux jeunes amateurs. Que ce soit sur les rectangles verts des stades européens ou sur les terrains sinueux des campagnes africaines, au bout du compte, il n’y a que le décor qui change mais le spectacle et les émotions que procure le football restent les mêmes. De là même manière où on peut s'émerveiller devant un extérieur du pied de Modric, une tête en lévitation de Ronaldo où une frappe fouettée caressée de Messi, un tiki taka dans une banlieue dakaroise au Sénégal peut également trouver grâce à nos yeux. Et c'est là toute la beauté de ce sport, le meilleur incontestablement. 

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui