Connect with us

Football

Les conséquences de la blessure de Mohamed Salah blessé !

Published

on

L’Egypte de Mohamed Salah n’a pas fait dans le détail face à la « faible équipe » de l’eSwatini (136e nation au classement FIFA). Les Pharaons n’ont fait qu’une bouchée de cette modeste équipe dans le cadre du match comptant pour la 3e journée des tours préliminaires de la CAN. Un score sans appel de 4-1 qui les place idéalement en tête du groupe (à égalité avec la Tunisie). Seule ombre au tableau qui plane : la blessure de leur star Mohamed Salah.

Le joueur vedette de Liverpool a marqué un but somptueux sur un corner direct, son 38e avec la sélection égyptienne, avant d’être contraint de quitter ses coéquipiers à quelques minutes du coup de sifflet final. Même si les premières nouvelles se veulent rassurantes, un doute continue de planer. Les Reds sont pour le moins inquiets de l’état de santé de leur attaquant phare. Cette blessure rabat-elle les cartes au sein de l’attaque de Jürgen Klopp.

Une blessure qui tombe très mal…

Les médecins de la sélection n’ont pas donné la nature exacte de cette blessure. Les premières nouvelles font état d’une petite élongation. Il est d’ores et déjà hors de course pour le match retour face à l’eSwatini mardi prochain à Manzini. Un vrai coup dur pour les égyptiens mais plus pour les Reds. En effet, ces derniers auront beaucoup plus à perdre de ce pépin s’il venait à être de longue durée. Car, Salah est loin d’être dans la forme de sa vie. Se blesser à ce moment peut s’avérer plus complexe qu’il n’y paraît.

Parce que, Salah ce n’est plus ce que c’était la saison passée (excepté au niveau des statistiques qui restent proches !) c’est un secret de polichinelle. Par contre pour l’avoir observé dernièrement on se rend compte que son niveau de jeu s’améliore. Le joueur reprend du poil de la bête, toujours aussi remuant et percutant sur son aile. Seul point noir, il semble avoir beaucoup perdu en terme de confiance. C’est là toute la question. Et comme le dit un certain Ronaldo : « Les buts c’est comme le ketchup, quand ils arrivent, ils viennent en même temps ». Une blessure sérieuse en ce moment serait plus compromettant qu’autre chose. Devoir être écarté des terrains et rechercher encore ses automatismes et ses sensations serait un éternel recommencement.

Une aubaine pour Shaqiri et Sturridge…

Comme le dit l’adage « Le malheur des uns fait le bonheur des autres ». La blessure de Salah devrait en toute logique profiter à Xherdan Shaqiri qui peine énormément à renverser la hiérarchie de devant depuis son arrivée. Le trio d’attaque étant presque indéboulonnable, le suisse n’a fait jusque là que profiter d’un maigre temps de jeu pour s’illustrer. Ce qui n’est pas chose aisée, l’adaptation dans le championnat anglais étant des plus difficiles. Le suisse est une bonne alternative pour le coach allemand car son profil est assez similaire à celui de l’égyptien. Virevoltant et très percutant sur une aile, Shaqiri peut faire des différences et s’imposer sur le front de l’attaque. Reste à savoir s’il aura des automatismes avec Mané et Firmino qui sont habitués à évoluer avec Salah.

La logique voudrait également que Daniel Sturridge, étincelant malgré un faible temps de jeu, soit récompensé par le technicien. Car l’attaquant anglais a toujours répondu présent quand on a fait appel à lui sans sourciller. Son but salvateur face à Chelsea en est la parfaite illustration. De plus, il a déjà évolué sur une aile donc l’idée est très envisageable et peut porter ses fruits sur le long terme. Seul bémol, Sturridge ne dispose de la palette technique d’un Salah ou d’un Shaqiri car évoluant plus dans un rôle de finisseur que de créateur. Donc, cette option a quand même quelques limites et pas des moindres.

La blessure de sa vedette est un vrai coup de massue pour les Reds de Liverpool, engagés dans plusieurs tableaux qui plus est. De plus, elle ne pouvait plus mal tomber car elle survient au moment où il commençait à retrouver les ingrédients qui avaient fait sa réussite lors de la saison passée. Néanmoins, le coach dispose de quelques options très intéressantes au sein de son banc de touche. Et c’est là tout l’intérêt d’avoir un banc très compétitif, ça les Reds l’ont bien compris comme en témoigne leur excellent mercato.

Birane BASSOUM

 

 

"Certaines personnes pensent que le football est une question de vie ou de mort. Je trouve ça choquant. Je peux vous assurer que c'est bien plus important que ça." Un passionné qui déverse démesurément sur la toile son amour du foot africain, mon terrain de prédilection !

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui