Connect with us

Chroniques

Eto’o se perd dans ses rêves !

Published

on

 

On dirait qu’il n’a pas un objectif assez clair. Samuel Eto’o, légende vivante du football africain fait la une des médias depuis quelques jours. L’ancien attaquant du FC Barcelone selon la presse locale aurait annoncé officiellement sa candidature pour le prochain scrutin présidentiel du Cameroun qu’a lieu en 2018.

En conférence de presse, la star du ballon rond aurait déclaré selon les mêmes médias qu’il avait toujours rêvé de faire la politique, mais qu’il attendait… « Bah on dirait bien que le moment tant attendu est enfin là », aurait-il déclaré.

Une annonce de la star camerounaise qui met en doute ses réels objectifs. En visite au Bénin en mars dernier, l’ex capitaine des Lions indomptables avait révélé devant la presse béninoise son ultime rêve. Celui d’être le premier africain à entrainer une équipe Européenne. Quatre mois seulement séparent cet aveu à cette nouvelle ambition de faire carrière en politique dès 2018.

Réussira t-il ce challenge, le chroniqueur reste perplexe. Ce qui est évident, Eto’o reste un modèle très adulé au Cameroun.   Ne veut-il plus devenir entraineur ? Aurait-il renoncé à ce rêve après l’avoir annoncé publiquement il y a quatre mois ? Ce qui est sûr, l’ancien catalan s’embrouille dans ses ambitions ou a du mal à définir ses propres priorités.

L’on ne peut aucunement condamner un sportif qui souhaite aider son pays en entrant dans la politique. Mais la décision de Samuel Eto’o manque de sagesse. S’il veut autant aider le Cameroun, qu’il revienne d’abord en sélection pour le bien de ses mordus qui continuent de le réclamer.

Le Cameroun a des grands noms dans le football et aucun d’eux n’a eu le courage de se rivaliser avec le lion Paul Biya. Courageux, mais pour le Chroniqueur, Eto’o n’a pas une feuille de route. Carrière d’entraineur ou celle Politique,  le lion nous plonge dans un puits sans fond et il est difficile de le prendre avec une  crédibilité substantielle. Car, il était sûr de lui, très serein lors de sa visite au Bénin où devant les médias, il clamait qu’il allait devenir entraineur et coacher les équipes Européennes une fois retraité. Peut-être que l’ancien Toffes redeviendra entraineur après avoir été chef d’Etat au Cameroun. Puisqu’il serait candidat pour les élections Présidentielles de 2018 et en juillet 2017, le lion continue sa préparation pour la saison sportive 2017-2018. En tout cas, qu’il demande conseille auprès de Geaoge Weah.

 

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui