Connect with us

Ligue 1

Le PSG a encore fait un sale coup au Barça

Published

on

Alors que le FC Barcelone a finalement décidé de stopper les négociations avec Nice pour le transfert de Jean Michaël Seri, l’agent du joueur est remonté. Le représentant pointe même du doigt le Paris Saint-Germain dans cette affaire.

Annoncé tout proche du FC Barcelone, Jean Michaël Seri (26 ans) pourrait ne pas rejoindre la Catalogne. Comme nous vous l’évoquions mercredi, la presse catalane a annoncé que les Blaugrana avaient finalement décidé de ne pas recruter le milieu de l’OGC Nice pour des «raisons techniques» . Une justification qui ne convainc pas l’agent de l’Ivoirien, Franklin Mala.

L’agent ne comprend pas le Barça Pour le représentant, et on le comprend, il n’est pas crédible que le Barça s’aperçoive au dernier moment que le joueur ne correspond finalement pas au profil recherché après l’avoir supervisé à plusieurs reprises. «Les décisions techniques sont de grands mots, mais cela ne veut rien dire. Lorsque vous connaissez un joueur, vous le connaissez. Vous commencez les négociations, vous voyagez à Nice et vous rencontrez le joueur» , explique-t-il pour RAC1. «Je ne comprends pas, personne ne peut le comprendre. C’était son rêve et ce n’est pas bon parce que le Barça est un superbe club. Personne ne comprend quoi que ce soit, mais nous verrons» , soupire l’agent. Le Barça reviendra-t-il vers Seri en cas d’échec sur ses autres pistes ? C’est une hypothèse plausible. Car il n’est pas certain que l’aspect sportif soit la véritable raison de cette volte-face.

Franklin Mala laisse entendre que l’aspect financier a sans doute été déterminant et il pointe d’ailleurs le Paris Saint-Germain ! «Le PSG a appelé il y a trois jours parce qu’il voulait n… le Barça, mais ni moi ni le joueur ne voulons du PSG. Maintenant, le PSG fait pression sur le club pour prendre le joueur, c’est fou. Ils veulent juste le faire pour n… le Barça» , lance-t-il. Dans la guerre ouverte entre le PSG et le Barça, le club de la capitale tente-t-il de faire grimper les enchères pour embêter les Catalans ? C’est possible. Dans son édition du jour, L’Equipe nous apprend d’ailleurs que Nice a exigé 50 millions d’euros pour céder Seri, alors que le milieu dispose d’une clause sous seing privé de 40 millions d’euros. Des exigences jugées très exagérées par les dirigeants barcelonais mardi lors des dernières négociations entre les deux clubs. S’il s’agit donc d’un problème d’ordre financier, le dossier Seri n’est peut-être pas totalement refermé.

Directeur de Publication à Afrique Sports

Advertisement
Advertisement

Les + lus aujourd'hui