Connect with us

Ces deux dernières années, le championnat chinois est devenu l’eldorado de quelques grandes stars du football africain.

dresse la liste des cinq plus grandes vedettes africaines qui enchantent l’empire du Milieu.

Gervinho (Côte d’Ivoire, Hebei China Fortune)

Arrivé en Chine il ya deux ans maintenant, Gervinho a été la première grande vedette africaine à rejoindre la très lucrative China Super League. S’il est le joueur africain le mieux payé avec ses 18 millions d’euros de salaire, le capitaine des Eléphants ne vit pas une aventure très faste avec le Hebei China Fortune FC. Censé faire franchir un cap à cette formation très ambitieuse, l’ancien joueur d’Arsenal et de l’AS Roma n’a disputé que 24 rencontres de championnat depuis son arrivée pour quatre petites réalisations. Débarrassé de ses soucis de santé (l’Ivoirien avait subi en 2016 une rupture des ligaments croisés au genou), Gervinho est plus que jamais attendu en cette nouvelle saison.

John Obi Mikel (Nigeria, Tianjin Teda)

Après onze ans de présence à Chelsea, John Obi Mikel a mis les voiles l’année passée pour la Chine. Le capitaine des Super Eagles s’est engagé avec Tianjin Teda pour un dernier tour de piste. A 30 ans, le milieu nigérian demeure encore une valeur sûre sur le continent et l’un des grands noms de la Ligue chinoise. Très impliqué, Mikel, qui a remporté la Ligue des champions avec Chelsea en 2012, prend très au sérieux son rôle avec sa formation qu’il se bat pour amener au sommet du football chinois.

Obafemi Martins (Nigeria, Shanghai Shenhua)

Obafemi Martins et la Chine, c’est une idylle qui dure depuis deux ans. Après avoir traîné sa bosse dans quelques grandes écuries européennes comme l’Inter Milan, le gaucher a posé ses valises au Shanghai Shenhua en 2016. A 33 ans, force est de constater que le Super Eagle n’a rien perdu de son efficacité et son flair devant les buts. Martins s’éclate au sein d’une formation de Shanghai Shenhua qui joue les premiers rôles en CSL.

Papiss Cissé (Shandong Luneng, Sénégal)

Parti incognito en Chine en 2016, il a fallu le décès de Cheick Tioté pour que les sportifs africains se rendent compte de la présence de Papiss Cissé dans l’empire du milieu. Pourtant, le buteur des Lions de la Teranga continue toujours de sévir et martyriser les défenses adverses. A 32 ans, Papiss Cissé est le fer de lance de Shandong Luneng, une écurie qui joue le milieu du tableau.

Cédric Bakambu (Beijing Guoan)

Si son transfert de Villarreal au Beijing Guoan a fait couler beaucoup d’encre et de salive, Cédric Bakambu, acheté 74 millions d’euros, a aussi fait exploser au passage le record du joueur africain le plus cher de l’histoire. Alors qu’il était en pleine bourre en Espagne, ce choix du buteur des Léopards congolais a beaucoup surpris. Mais il était difficile pour Bakambu, 26 ans, de cracher sur un salaire annuel de 18 millions d’euros. C’est Beijing Guoan qui s’en frotte les mains.

source: Sportmania.ci

 

Directeur de Publication à Afrique Sports

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les + lus aujourd'hui