Connect with us

Ligue 1

Lebo Mothiba, le sud africain qui flambe cette saison en Ligue 1!

Published

on

Il est la sensation de cette première partie de saison en Ligue 1 Conforama. Méconnu jusque-là du grand public, Lebo Mothiba fait partie des meilleurs attaquants de l’Hexagone. Il jouit d’une réussite ahurissante depuis l’entame de la saison. Transféré du LOSC où il avait participé à la deuxième partie de la saison dernière, c’est au Racing Club de Strasbourg qu’il évolue cette année. Titulaire indiscutable au sein de la formation des Bleu et Blancs, le sud africain est entrain de donner raison à ses dirigeants qui sont allés le dénicher à Lille. Les semaines passent et se ressemblent pour lui, qui n’en finit plus de marquer en championnat. Une résurrection pour un attaquant qui a enchaîné les prêts, mimé également par des blessures récurrentes. Cette saison, il empile les buts week-end après week-end et retrouve naturellement le haut du classement des goleadors du championnat français dominé par les parisiens. Simple réussite éphémère ou parti pour s’inscrire dans la durée?

Il est de ces joueurs qui ne connaissent absolument pas le terme « adaptation ». Mothibo en fait indéniablement partie car à peine arrivé dans le nord en toute fin de mercato, l’attaquant sud africain a déjà pris ses marques. Pour quelqu’un qui a démarré la saison avec les Dogues, c’est tout bonnement époustouflant.

Passé de l’ombre à la lumière…

Son parcours avec le LOSC est atypique à bien des égards. Arrivé chez les Dogues depuis 2014, le jeune attaquant de 22 ans a dû batailler pour se faire une place dans le collectif de Christophe Galtier. Enchaînant les prêts notamment à Valenciennes pour montrer ses qualités, c’est en Ligue 2 qu’il explose tous les compteurs. Cela n’a pas été de tout repos car fraîchement débarqué au sein du club, il est contraint de rester loin des pelouses, la faute à une blessure. En 2017, il était encore une fois prêté au VA afin qu’il puisse disputer une saison entière mais son éclosion ne laisse pas indifférents les dirigeants lillois, qui se voient dans l’obligation de le rapatrier lors du mercato hivernal. Épinglé par la DNCG et interdit de recrutement, Lille fait le forcing pour qu’il revienne renforcer l’équipe engagé dans la lutte pour le maintien. Avec succès ! C’est lui qui colle un doublé face à Dijon assurant le maintien définitif de ses troupes. Cette saison, parti pour devenir un atout offensif au sein du système de Galtier, il pose finalement ses valises à Strasbourg en toute fin de mercato, Lille étant dans l’obligation de vendre.

Un Club de sa dimension…

Savoir prendre les choix sportifs qui s’imposent est un critère très important dans la carrière de tout footballeur. D’autant plus quand on n’a que 22 ans, cela devient on ne peut plus vrai. Le sud africain l’a bien compris et l’applique à bon escient. Mis dans des conditions idoines, le géant est capable de s’illustrer de la plus belle des manières en atteste déjà ses 7 buts en championnat, 6 avec le Racing (le premier était avec Lille). Mieux, il totalise cinq réalisations lors des cinq derniers matchs. Pour un départ on ne peut mieux faire. Au delà des buts qu’il inscrit, c’est la formation et le système mis en place qui sont propices au joueur. Au sein d’une formation dont la moyenne d’âge reste relativement faible, Lebo fait office de titulaire et de cadre incontesté. Avec un temps de jeu conséquent, la confiance du coach et un collectif qui joue souvent les troubles-fêtes en Ligue 1, il s’épanouit pleinement, les statistiquement sont là pour témoigner. Seule une poignée de joueurs tels que Mbappé, Neymar, Pépé etc font mieux que lui en terme de réussite offensive et ça c’est déjà une prouesse énormissime.

A tout juste 22 ans, l’attaquant sud africain est entrain de se faire un nom en Ligue 1 cette saison. Connaissant ses qualités de tueurs, son instinct de buteur, Mothiba n’en est qu’au début. A défaut de s’installer dans une attaque des Dogues qui carburent cette saison, il s’est trouvé chaussure à son pied et avec brio. Lille qui, garde quand même un pouvoir de rachat, peut s’en mordre les doigts.

Birane BASSOUM

 

"Certaines personnes pensent que le football est une question de vie ou de mort. Je trouve ça choquant. Je peux vous assurer que c'est bien plus important que ça." Un passionné qui déverse démesurément sur la toile son amour du foot africain, mon terrain de prédilection !

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui