🚨 L’ ancien Lion Indomptable Patrick Mboma converti à l’Islam !

Advertisements

Advertisements

L’ancien Lion Indomptable Patrick Mboma s’est converti ce jour à l’islam. Le rituel de son islamisation s’est déroulé ce vendredi à la mosquée de Bonamousadi à Douala. Celui qu’on appelle affectueusement « Magic » se nomme désormais Abdoul Djalil Mboma. Un tournant religieux dans la vie du double champion d’Afrique (2000-2002). Sa conversion religieuse intervient quelques mois après celle d’une autre star de football: Clarence Seedorf. Cet ancien sélectionneur des Lions Indomptables avaient rejoint la religion à l’issue d’un rituel au Qatar où il réside depuis quelques années.

Patrick Mboma a eu un parcours de football remarquable. Celui qui a quitté son Douala natal à deux ans envoie ses premiers frappes du pied gauche à Pavillons-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Très jeune, il a compris que seul son talent ne pouvait suffire pour réaliser ses objectifs. Il a alors su combiner ses qualités avec une bonne dose de discipline, de travail acharné et surtout d’humilité. Repéré au PSG, il joue en réserve barré sur le front de l’attaque par George Weah, David Ginola ou encore Amara Simba. Ce ne sera que le début d’un long voyage, qui l’envoie en prêt d’abord à Châteauroux, puis à Metz. Il plante pas mal avec la Berrichonne en Ligue 2, puis en National, beaucoup moins avec les Grenats en Ligue 1. Période de doute, période de creux, le Camerounais doit se relancer. Le natif de Douala s’envole vers le Japon et signe au Gamba Osaka en 1997. Mis dans de bonnes conditions et ayant la confiance de ses dirigeants, Mboma explose littéralement dans le championnat japonais. Le bilan est très flatteur, 25 buts en 28 rencontres (meilleur buteur de J-League). Peu avant la Coupe du Monde 1998, il se donne l’opportunité de rebondir en Europe, il signe à Cagliari à l’issue de sa saison japonaise avant d’évoluer à Parme où il côtoie notamment Gianluigi Buffon, Fabio Cannavaro et Lilian Thuram… Mais qu’importe, le destin de Mboma est africain. C’est en l’an 2000 que le buteur camerounais entre dans la légende. Vainqueur de la CAN, le lion, aux côtés de Samuel Eto’o encore lionceau, porte sa nation jusqu’à la médaille d’or aux Jeux Olympiques de Sidney, un tournoi durant lequel les Lions Indomptables battront successivement le Brésil de Ronaldinho en quart, le Chili de Zamorano en demie, puis l’Espagne de Xavi en finale! Deux ans plus tard rebelote, les Lions indomptables remportent de nouveau la Coupe d’Afrique des nations dont il est le meilleur buteur, évidemment. Ballon d’or africain en 2000, deux fois soulier d’or de la CAN, « Magic Patrick » est aussi l’auteur d’un retourné exceptionnel face aux Bleus lors d’un match amical au Stade de France.

Advertisements

Laisser un commentaire